Au service des dirigeants des TI
en enseignement supérieur du Canada

CUCCIO est fier d’aider la communauté des professionnels des TI dans l’enseignement supérieur au Canada à nouer des liens.

news

Western University
frame pjf

Archives des nouvelles

Comment vous situez-vous?

Recueillir des données est une chose, les valoriser en est une autre.

Voilà justement l’objectif poursuivi par le programme d’analyse et de mesure du CUCCIO créé en 2009 en vue de recueillir, aux fins de comparaison, des données relatives aux investissements et à la productivité en TI des établissements membres partout au Canada.

En s’appuyant sur le modèle australien adopté par le CAUDIT, le CUCCIO a produit des ensembles de données que les établissements membres peuvent utiliser pour se situer les uns par rapport aux autres.

Bob Gagné est DPI de l’Université York et ancien président du CUCCIO. Il joue un rôle éminent dans les travaux d’analyse comparative du CUCCIO.

« On a très tôt déterminé que la possibilité de mieux comparer ses réalisations par rapport à celles des autres membres présentait un intérêt pour chaque établissement membre du CUCCIO, a indiqué Bob. La capacité du programme à générer des données concernant les autres établissements canadiens est un de ses principaux atouts. »

À ce jour, le programme d’analyse et de mesure du CUCCIO a permis d’obtenir des données relatives à un certain nombre d’indicateurs, notamment le pourcentage de leurs dépenses de fonctionnement que les universités investissent en TI, le pourcentage du personnel travaillant dans les TI et l’investissement en TI par étudiant. Ces résultats sont ensuite complétés en exploitant des données existantes, par exemple celles de l’AUCC relatives aux inscriptions et les données financières publiées par l’ACPAU.

Lors du colloque 2014 de l’ACPAU, Bob s’est joint à Lori MacMullen, directrice générale du CUCCIO, pour donner une présentation sur l’analyse comparative en matière de TI et sur la manière de les exploiter au mieux. Cette intervention était conçue pour permettre une meilleure appréhension de la valeur ajoutée que les analyses comparatives sont en mesure de fournir aux directions administratives et aux directions de l’enseignement des universités.

« Dans les établissements postsecondaires, les directions administratives d’autres secteurs s’intéressent désormais à ce type de renseignements, a précisé Bob. En effet, bon nombre d’universités cherchent à déterminer comment et où elles investissent leurs ressources, ce qui amène de plus en plus fréquemment leurs directions informatiques, mais aussi les autres directions, à s’intéresser à ces analyses comparatives. »

Après trois années à recueillir des données, la priorité du programme d’analyse et de mesure du CUCCIO consiste désormais à trouver des moyens d’améliorer et d’élargir les ensembles de données.

« Le CUCCIO est en relation permanente avec EDUCAUSE, les échanges en cours visant à soutenir cet organisme et à faciliter la prestation de ses services à ses membres canadiens par l’intermédiaire de Core Data, son vaste programme de collecte de données, a souligné Bob. La prochaine étape consistera à s’intéresser à la répartition des investissements en TI; en d’autres termes, chercher à déterminer les différents types de services en TI acquis par les établissements membres et le montant dépensé pour chacun d’entre eux. »

Le processus de collecte de ce type de données présente toutefois certaines difficultés.

« Les deux principaux défis consistent à se montrer aussi pertinent que possible dans la collecte des données – autrement dit, il faut s’assurer de ne pas comparer des pommes avec des poires – et à favoriser une participation la plus importante possible au programme, a mentionné Bob. Aujourd’hui, environ 50 % à 60 % des membres du CUCCIO participent au programme. Nous souhaitons que les établissements qui ne participent pas encore comprennent simplement qu’en communiquant leurs données, ils recevront, sans aucun effort supplémentaire, un rapport qui leur sera extrêmement utile. Nous mettons tout en œuvre en vue de rendre la participation aussi facile que possible et nous nous efforçons de fournir des renseignements consolidés sous une forme offrant une réelle valeur ajoutée. »

En ce qui concerne la participation du CUCCIO à l’ACPAU, Bob a précisé que l’objectif consistait avant tout à mieux faire comprendre aux différents publics de l’ACPAU le rôle joué par le CUCCIO en la matière et à encourager les directions générales des établissements membres à insister sur l’importance de la participation dans leurs campus respectifs.

« Lorsqu’un établissement examine ses propres activités à la lumière de celles d’établissements comparables, il en tire des enseignements, a expliqué Bob. S’il est vrai que les analyses comparatives ne fournissent pas de réponse, il n’en demeure pas moins qu’elles permettent de poser des questions plus pertinentes. La plupart des DPI se connaissent bien et le CUCCIO leur offre la possibilité de rester en contact entre collègues et d’avoir des discussions approfondies sur les problèmes du moment. Le CUCCIO nous aide vraiment à repérer les domaines qui gagneraient à être améliorés ou approfondis. »